CALENDRIER D’EVENEMENTS D’ADMISSIONS Cliquez sur votre pays de résidence :    U.S.   UK   France

02
Fév

0

OFALycée, tout entière, en tant qu’école a été fondée en 2019 sur la valeur de gentillesse. Il s’agissait pour les trois fondateurs, Géraldine Guillermin, Valérie Burnick et Olivier Saint-Vincent, de trouver la base la plus solide et robuste sur laquelle pourrait s’élever OFALycée. Et de permettre ainsi à une nouvelle génération d’élèves et d’enseignants d’exceller dans l’éducation franco-américaine. Leur certitude était inébranlable : « Rien de grand ne s’est jamais accompli dans le monde sans gentillesse » (Formule librement adaptée d’Hegel). Et depuis quatre ans, que ce soit entre les élèves, les enseignants, les familles, les uns avec les autres, la valeur de gentillesse prime sur toutes les autres, organisant harmonieusement une communauté de plus de 300 élèves ! Ce bref article revient sur les grands principes qui ordonnent cette valeur.

Dans un monde souvent marqué par la compétition et l’individualisme, la gentillesse peut sembler une qualité mineure, voire superflue. Pourtant, elle s’avère être l’une des forces les plus puissantes et transformatrices dans les relations humaines et la société dans son ensemble. Pourquoi la gentillesse, souvent sous-estimée, est en réalité la force ultime qui peut non seulement transformer les interactions individuelles mais aussi influencer positivement la structure même de nos communautés. 

La gentillesse est une disposition à faire preuve de bienveillance, de compassion, d’empathie et de générosité envers les autres. Elle se manifeste par des actes petits ou grands, guidés par une volonté de contribuer positivement au bien-être d’autrui. Contrairement à la perception populaire, la gentillesse n’est pas un signe de faiblesse. Au contraire, elle requiert souvent du courage, de la force et un sens profond de la confiance en soi. 

Dans les relations personnelles, la gentillesse a le pouvoir de créer et de renforcer des liens significatifs. Les actes de gentillesse favorisent la confiance et l’ouverture, établissant des fondations solides pour des relations durables. Des études ont montré que la gentillesse est l’un des prédicteurs les plus importants de la satisfaction et de la stabilité dans les relations amoureuses et les amitiés.  

La gentillesse n’affecte pas seulement nos relations avec les autres, elle a également un impact significatif sur notre propre santé mentale et physique. Des recherches ont démontré que les actes de gentillesse libèrent de la sérotonine, un neurotransmetteur qui contribue à notre sentiment de bien-être et de bonheur. De plus, être gentil peut réduire le stress, abaisser la tension artérielle et même prolonger la durée de vie. La bonne nouvelle est que, d’après Amit Kumar, “la gentillesse peut être contagieuse” 1

Dans le monde du travail, la gentillesse est une composante essentielle du leadership efficace. Les leaders qui pratiquent la gentillesse inspirent la loyauté, encouragent l’engagement et stimulent la motivation de leurs équipes. Une étude de l’Université de Californie a révélé que les managers qui étaient considérés comme gentils avaient des équipes plus performantes et une meilleure productivité.

« L’American Psychological Association estime que  plus de 500 milliards de dollars sont détournés de l’économie américaine en raison du stress au travail, et que 550 millions de journées de travail sont perdues chaque année en raison du stress au travail. Soixante à 80 % des accidents du travail sont attribués au stress, et on estime que plus de 80 % des visites chez le médecin sont dues au stress2. » 

Au niveau sociétal, la gentillesse a le potentiel de transformer les communautés. Elle favorise une culture de l’entraide et de la coopération, essentielle pour répondre aux défis collectifs. Dans les moments de crise, ce sont souvent les actes de gentillesse, petits et grands, qui apportent espoir et réconfort, et qui aident les communautés à se reconstruire. 

L’éducation à la gentillesse dans les écoles peut avoir un impact profond sur les générations futures. Des programmes qui enseignent l’empathie, la coopération et le respect mutuel préparent les enfants à devenir des adultes bienveillants et responsables. Une étude de l’Université de la Colombie-Britannique a constaté que les programmes scolaires intégrant l’éducation à la gentillesse contribuent à réduire le harcèlement et améliorent le climat scolaire. Dr. John-Tyler Binfet, professeur à l’Université de Colombie Britannique, a mis au point avec 2 collègues l’échelle de bonté à l’école3 Aussi, saviez-vous que l’Australie est le premier pays au monde à avoir adopté « World Kindness Day – November 13 » dans le calendrier scolaire national ? 

Dans un monde de plus en plus globalisé et interconnecté, la gentillesse transcende les frontières et les cultures, devenant un langage universel de compassion et de compréhension. Des actes de gentillesse entre individus de différentes nations et cultures peuvent aider à briser les barrières, à construire des ponts et à favoriser une compréhension mutuelle plus profonde.

« Dans une société individualiste, de compétition, où dominent les rapports de force et les affrontements communautaires, la gentillesse ne semble pas l’équipement de survie le plus approprié, alors que c’est justement ce qui est indispensable à l’harmonie sociale. Il faut restaurer la gentillesse si l’on veut préserver notre écosystème relationnel. Sans elle, nous n’avons pas d’avenir…  L’irrespect, le mépris, l’agressivité nous plongent dans une guerre sociale qui nous épuise et nous fait souffrir »

Michel Lacroix4, Philosophe, Grand prix de philosophie de l’Académie Française en 2009

Pourtant, promouvoir la gentillesse dans un monde souvent cynique et axé sur la compétition n’est pas sans défis. Cela nécessite un changement culturel, où la gentillesse est valorisée et célébrée, et où les individus sont encouragés à agir avec compassion et empathie. Les médias sociaux et les plateformes numériques, souvent critiqués pour leurs impacts négatifs sur la société, peuvent jouer un rôle positif en partageant des histoires de gentillesse et en connectant des personnes engagées dans des actions bienveillantes. 

La gentillesse est bien plus qu’une simple politesse ou une agréable qualité. Elle est une force puissante qui peut transformer des vies, renforcer les communautés et guider un leadership efficace et respectueux. En reconnaissant et en valorisant la gentillesse, nous pouvons non seulement améliorer nos propres vies, mais aussi contribuer à un monde où l’empathie et la compassion sont les pierres angulaires de toutes les interactions humaines.  

  1. https://www.nouvelobs.com/sciences/20220916.OBS63278/etre-gentil-nous-rend-heureux-et-en-plus-c-est-contagieux.html ↩︎
  2. https://www.apa.org/news/press/releases/stress/2014/stress-report.pdf ↩︎
  3. https://education.ok.ubc.ca/research-partnerships/school-kindness-scale-for-children-and-adolescents/ ↩︎
  4. https://fr.wikipedia.org/wiki/Michel_Lacroix_(philosophe) ↩︎

Auteur : Géraldine Guillermin

RETOURNEZ A LA NEWSLETTER DU 4 FEVRIER : Cliquez ici 

Sans commentaires

répondre

Restez au courant des dernières nouvelles concernant la langue, la culture et l’éducation françaises !

Inscrivez-vous à la newsletter d'OFALycée ici.

* champ requis
En vous abonnant, vous acceptez de recevoir des e-mails d'OFALycée. Vous pouvez révoquer votre abonnement à tout moment en cliquant sur « se désabonner » au bas de tout e-mail de notre part. Pour plus d'informations sur nos pratiques de confidentialité, veuillez visiter notre site Web.