CALENDRIER D’EVENEMENTS D’ADMISSIONS Cliquez sur votre pays de résidence :    U.S.   UK   France

06
Juin

1

Fiche de lecture #2 – Contemporary French and Francophone Futuristic Novels par Emmanuel Buzay

La science-fiction est ce genre ancien qui n’a jamais cessé de lutter pour légitimer sa propre existence. Dans son livre magnifique (entre l’étude et le polar), Emmanuel Buzay, professeur de littérature à l’Université du Massachussets propose un état des lieux de la littérature d’anticipation en français, dans notre temps présent.

Chapitre 1 : Introduction

L’influence persistante du passé sur le présent est un thème central dans l’étude des romans futuristes contemporains français et francophones. Emmanuel Buzay explore comment ces œuvres s’inspirent des contes philosophiques de Cyrano de Bergerac et Voltaire pour interroger les mythologies de la création de l’écriture et leur pertinence pour comprendre l’humanité et la post-humanité. Buzay souligne que ces récits offrent une nouvelle compréhension de l’idée d’humanité et des revendications récentes sur l’avènement d’une post-humanité. «These reflections all started for me at the end of the first stage of my academic life at the University of Paris 3—Sorbonne Nouvelle» (p. 2).

Chapitre 2 : Lire les mondes énigmatiques des romans futuristes

Buzay plonge dans les tâches interprétatives assignées aux lecteurs de romans futuristes, en soulignant l’importance de comprendre les métaphores de la nature et du monde. L’auteur met en avant la figure du « dernier homme » comme thème central, illustrant comment ces récits invitent les lecteurs à explorer des concepts ostensiblement datés mais historiquement marqués, tels que les livres de la nature et du monde. «In The Silent City first takes on the dimensions of a dystopia before taking the final form of a utopia» (p. 24). Buzay cite les travaux de Pierre Bordage dans « Les Derniers Hommes » où les personnages naviguent dans un monde post-apocalyptique, confrontés à des menaces génétiquement modifiées : «The scientists of World War 3 genetically modified insects and other species, like eels, to turn them into weapons» (p. 23).

Chapitre 3 : Modalités et mondes fictionnels dans les romans futuristes

Buzay analyse les structures et fonctions des mondes fictionnels en se concentrant sur les esprits dissonants des personnages et les dualités modales liées à la connaissance, au devoir et à la capacité. Il explore comment les actions des esprits fictionnels, en tant que lecteurs, révèlent les distinctions entre les domaines naturels et surnaturels. En s’appuyant sur les théories de Lubomir Doležel et Alan Palmer, Buzay montre comment les mondes de la science-fiction, de la fiction spéculative dystopique et de la transfiction structurent leurs récits autour de ces modalités. «Doležel’s intention was to have me study either the uses of the Internet in the municipal Internet public accesses I was managing at the time or the politics in norms and standards in communication technologies» (p. 4).

Chapitre 4 : L’idée du livre et son symbolisme en période de changement

L’évolution du symbolisme du livre est centrale dans les romans futuristes contemporains. Buzay distingue les métaphores des livres fermés et ouverts, et explore comment les métamorphoses et mutations humaines sont représentées dans ces œuvres. Il souligne la relation entre les humains et l’animalisme des insectes, mettant en lumière le potentiel transformateur de la littérature. «The book of nature and the book of the world are essential to an understanding of the digital age and the advent of a posthumanity» (p. 24). Par exemple, dans « La Horde du Contrevent » d’Alain Damasio, les personnages utilisent l’écriture et la narration pour transcender leurs limitations corporelles et explorer des consciences mutantes : «writing and being able to narrate stories based on a corporeal standpoint are used to show the limits of an embodied consciousness’s capacities» (p. 14).

Chapitre 5 : Regagner son humanité en apprenant des évasions et des détours

Les personnages des romans futuristes regagnent leur humanité à travers des formes d’évasion et de détours. Buzay examine la chasse métaphysique, le rôle des traces et des souvenirs dans les sociétés futures, et le voyage métaphorique de la marche. Il met en évidence la résilience de l’esprit humain face aux changements technologiques et sociétaux. «physical manhunts turn into metaphysical manhunts where the act of hunting or the trial of walking—when being hunted—parallel the act of reading» (p. 24). « Les Derniers Hommes » de Pierre Bordage illustre ce thème par la quête de ses personnages pour échapper à un ordre dystopique et retrouver une vitalité naturelle : «At dawn, they decided to burn the body. « And the book, » added Wolf. « One cycle ends. Men must renounce their old beliefs and fall back into Mother Nature’s hands »» (p. 24).

Chapitre 6 : Rencontres avec les corps et les récits : une matrice de quêtes philosophiques contemporaines

Buzay explore l’interaction entre les corps et les récits dans les quêtes philosophiques contemporaines. Il discute de la valeur de la parole et de la littérature sous les menaces de violence, comme illustré dans « Acide Sulfurique » d’Amélie Nothomb. Buzay examine comment les récits de Nothomb, Damasio et Lucazeau déplacent le déterminisme et explorent le corps réminiscent de l’intelligence artificielle. «writing and being able to narrate stories based on a corporeal standpoint are used to show the limits of an embodied consciousness’s capacities, whether that embodied consciousness be human or mutant» (p. 14). Par exemple, dans « Latium » de Romain Lucazeau, l’intelligence artificielle incarne une quête philosophique inspirée de Platon et Leibniz : «Shifting Determinism with the Reminiscent Body of an Artificial Intelligence in Romain Lucazeau» (p. 14).

Chapitre 7 : Conclusion

La conclusion de Buzay synthétise les thèmes abordés dans les chapitres précédents et met l’accent sur l’esprit de résistance incarné dans le corps humain. Il plaide contre l’élimination du collectif face aux désirs post-humains et souligne l’importance d’un corps animé par le désir dans la médiation du monde. «the importance of a desire-driven body in mediating the world and in renewing the hypothesis that the sense of memory, molded by writing, shapes the imaginary of humanity’s potential changes and mutations» (p. 14). Buzay conclut en discutant de l’œuvre de David Elbaz, qui incorpore des motifs littéraires similaires dans ses travaux scientifiques et populaires, renforçant ainsi l’argument selon lequel l’écriture et la mémoire façonnent les mutations potentielles de l’humanité.

Pour acheter le livre :

Résumé revu par Olivier Saint-Vincent

Restez au courant des dernières nouvelles concernant la langue, la culture et l’éducation françaises !

Inscrivez-vous à la newsletter d'OFALycée ici.

* champ requis
En vous abonnant, vous acceptez de recevoir des e-mails d'OFALycée. Vous pouvez révoquer votre abonnement à tout moment en cliquant sur « se désabonner » au bas de tout e-mail de notre part. Pour plus d'informations sur nos pratiques de confidentialité, veuillez visiter notre site Web.